Appel à projets européen NER300 : un projet français de géothermie lauréat

-A A +A

La Commission Européenne vient de publier les résultats du 2ème appel à projets du fonds européen « NER300 ».

Le projet franco-allemand Geostras a été séléctionné et recevra 17 millions d'euros : c'est un projet de centrale géothermique avec coproduction d’électricité (6,7MWe brut) et de chaleur (35MWth) implantée en Alsace près de Strasbourg.

Il a pour objectif d’optimiser les méthodes douces de mise en production du réservoir géothermique notamment grâce à l’amélioration d’architecture de puits, enjeux essentiels d’acceptabilité sociétale en milieu péri-urbain.

Ce projet entre dans la continuation de la collaboration franco-allemande lancée dans le cadre du projet de Soultz-sous-Forêts (1987) et est en pleine cohérence avec les propositions du chef de l’Etat pour le lancement de la coordination franco-allemande en termes de transition énergétique.

Au niveau national, le forage sera réalisé par Foragelec, une entreprise dont Fonroche est co-actionnaire avec Herrenknecht Vertical GmbH et Angers&Soehne Gmbh.

L'objectif est de créer 8 000 emplois (directs et indirects) qui sont visés à 10 ans avec un chiffre d’affaires pour la filière cumulé de plus 1000 M€.

Le deuxième projet français séléctionné est le projet « Nemo » DCNS, porté par Akuo Energy pour capter l’énergie thermique des mers.

La sélection de ces deux nouveaux projets « Nemo » et « Geostras » permet aux lauréats soutenus par la France de bénéficier de 89 M€ de subventions européennes.

 

A noter que le projet croate de géothermie "Geothermae" a aussi été sélectionné et recevra 14,7 millions d'euros. Située à Draskovec, près de la ville de Prelog, la centrale produiera de la chaleur et de l'électricité (3,1 MWe) et utilisera la technologie ORC (Organic Rankine Cycle).

Lire le communiqué de presse du MEDDE

Lire le communiqué de presse de la Commission européenne

Source : MEDDE, Commission européenne.