Un avis de l'ADEME pour le développement des énergies renouvelables et de récupération

-A A +A

L'ADEME a publié le 20 décembre dernier un avis et une fiche technique proposant un état des lieux ainsi que des recommandations pour le développement des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R).

Les EnR&R comprennent une diversité de technologies, qui peuvent être directement exploitées pour différentes tailles d’installations et de manière décentralisée, par des particuliers, des collectivités, et des entreprises.

Elles permettent de couvrir les besoins de chaleur/froid, d’électricité, et de carburant. Retenons, en particulier, la chaleur renouvelable et de récupération qui répond à un besoin majeur d’énergie (50 % de la consommation d’énergie française vise à produire de la chaleur) et permet d’éviter autant d’importation d’énergie fossile en valorisant des ressources locales telles que la géothermie et les pompes à chaleur, ou en récupérant de la chaleur jusqu’ici non valorisée sur un site tertiaire ou industriel (chaleur de récupération).

L’ADEME propose une trajectoire ambitieuse de développement des EnR&R, qui, associée à une politique de maîtrise de la demande, permettra de porter la part des EnR&R dans la consommation d’énergie française de 15 % aujourd’hui à 40 % en 2035 et 60-70 % en 2050.

Au final, les EnR&R sont en capacité de couvrir plus des 2/3 des besoins de la France en 2050, assurant ainsi :

  • la sécurité d’approvisionnement et la stabilité des coûts,
  • un taux élevé d’indépendance énergétique,
  • la préservation de l’environnement,
  • et une relocalisation de la valeur et des emplois.

Noter la publication simultanée d'un avis de l'ADEME sur les réseaux de chaleur alimentés par les EnR&R.

Source : ADEME