La French Tech de Valenciennes chauffée et rafraichie par géothermie sur eau de mine

-A A +A

Valenciennes Métropole (Nord) a fait le choix ambitieux de développer un pôle d’excellence numérique et technologique, le Parc des Rives créatives de l’Escaut, situé à Anzin, au coeur d’un éco-quartier bâti sur l’ancienne friche industrielle Vallourec et Mannesmann.

Il associe, sur 26 hectares, des logements, des bureaux, des commerces et des activités légères. La Serre Numérique (17000 m²) et le Centre des congrès (4200 m²) y sont déjà installés. On y attend encore près de 600 logements et des immeubles de bureaux et de services.

Il prévoit notamment des programmes immobiliers BBC (bâtiments basse consommation) et HQE (haute qualité environnementale) et une alimentation écologique par géothermie.

Les trois nouveaux bâtiments (6 100 m²) en cours de construction pour accueillir des entreprises du numérique et des activités tertiaires, bureaux et commerces seront connectés au système géothermique de la ZAC, qui exploite l'eau des mines, à partir de l’ancien forage industriel de l’usine Vallourec.

L'objectif est de chauffer et climatiser de façon écologique et économique tous les abonnés. Les besoins énergétiques de ces trois bâtiments sont estimés entre 50 et 53 kwh/m2/an, la production EnR à 10 tep/an avec une pompe à chaleur géothermique d’une puissance de 281 kW.

La ZAC est également équipée d’un centre de données ou data center, prévu pour héberger toutes les données informatiques des entreprises dans des conditions de sécurité optimum. Ecologiquement performant, il réinjectera son air chaud dans le système de géothermie de la ZAC.

Le projet de raccordement de la zone des Rives créatives à la boucle d’eau tempérée géothermique a débuté fin 2016 pour une période de 36 mois, en partenariat avec l'ADEME, le Conseil Régional Hauts-de-France et Valenciennes Métropole.

Source : cerrd.org