L'ADEME apporte son soutien au plan de relance de la géothermie très superficielle de l'AFPG

-A A +A

Dans le panorama des solutions de production de chaleur renouvelable, la géothermie assistée par pompe à chaleur possède de sérieux atouts.

Néanmoins, ces dernières années dans un contexte économique morose - en particulier dans le secteur du neuf, les pompes à chaleur géothermiques ont vu leur chiffre de vente divisés par 5 depuis 2008 en France.

Afin d’enrayer cette chute et repositionner la filière sur la trajectoire des objectifs nationaux en matière de recours aux énergies renouvelables, l’ADEME a souhaité contribuer au programme de travail proposé par l’AFPG qui vise à rebooster la géothermie de minime importance auprès des particuliers mais aussi dans les secteurs du logement collectif et tertiaire (voir notre actualité sur la communication de l'AFPG).

Ce plan de relance signé fin 2014 et construit sur une durée de deux ans s’articule autour de quatre actions principales :

  1. Déployer une boîte à outils « géothermie » sur tout le territoire français au travers de rencontres professionnelles (voir campagne 2015) avec les foreurs, installateurs de pompe à chaleur et bureaux d’études afin de leur permettre d’avoir les éléments de langage et arguments appropriés pour accompagner leurs clients et porteurs de projet
  2. Renforcer la communication par la diffusion de plaquettes et la mise en ligne sur un espace dédié d’informations destinées au grand public
  3. Valoriser l’un des avantages qu’offre la géothermie avec le rafraîchissement passif par le dépôt d’un dossier titre V système « géocooling » et donc sa prise en considération dans le moteur de calcul de la RT2012.
  4. Mettre en avant les performances énergétiques des pompes à chaleur géothermiques via la diffusion de fiches opérations mentionnant entre autres leur indice de consommation imposé par la récente réglementation « Etiquette Eco Design ».

Source : ADEME.