Projet d'un deuxième puits pour le réseau de chaleur de Champigny sur Marne

-A A +A

Déjà équipée d’un puits de géothermie, la commune de Champigny sur Marne (Val de Marne) a annoncé qu'elle avait pour projet de lancer la construction d’un second équipement en 2020.

Réseau actuel

Le réseau actuel de chaleur géothermique de la ville a été crée en 1985.

Les puits et la centrale de géothermie de Champigny sont installés sur la Plaine des Bordes à Chennevières sur Marne (Val de Marne).

Depuis 2016, le réseau est gérée directement par la ville au sein de l’Etablissement Public Campinois de Géothermie (EPCG).

7 200 équivalents logements (soit 20 000 habitants environ) sont ainsi chauffés et alimentés en eau chaude par le réseau, permettant une économie de 30 % sur le coût de chauffage pour les abonnés et une économie de 13 000 tonnes équivalent CO2.

C'est pourquoi, fin 2017, le réseau a été labelisé "EcoRéseau de Chaleur 2017", lors des Rencontres nationales des Réseaux de Chaleur, les 12 et 13 décembre dernier.

Nouveau réseau

L'adjoint au maire de Champigny, et président de l’EPCG, a dévoilé le projet de second puits, dont les travaux pourraient commencer en 2020, et qui permettrait de chauffer près de 4 000 équivalents logements supplémentaires dès 2023.

Le projet de second puits est bien avancé : la validation de son installation sur une partie du stade René Rousseau est en cours.

Dans un premier temps, les logements des Cités-jardins et autour du boulevard Stalingrad seront raccordés. Des équipements ont été prévus pour raccorder la future école Simone Veil ou le collège Lucie Aubrac. Le service pourrait être étendu vers le centre-ville et la mairie.

Cet équipement, qui nécessite un investissement d’environ 20 millions d'euros, doit rester totalement public, comme l’est le premier puits de Champigny.

Source : Leparisien.