Chiffres et enjeux

Vapeur de la centrale géothermique de Pico Vermelho, Açores © A.Poux, BRGM 2012

Les enjeux

Augmentation des températures, bâtiments énergivores, émissions de gaz à effet de serre …

Pour s’engager vers un avenir durable et répondre à l’urgence climatique, la France a pris plusieurs engagements politiques depuis 2003 : Loi Pope, Grenelle de l’Environnement, loi de transition énergétique, …

>>En savoir plus sur les engagements politiques français

Le secteur du bâtiment est directement concerné par ces mesures car ce secteur est le plus gros consommateur d’énergie en France. Pour diminuer ces consommations et émissions, une vision nouvelle pour le bâtiment se met en place et des voies de progrès, comme le recours aux énergies renouvelables dont la géothermie, sont déjà identifiées pour répondre aux engagements pris.

Ainsi, les nouvelles réglementations et labels sont aujourd’hui les nouveaux leviers pour permettre à la géothermie de se développer dans les territoires :

En effet, énergie locale par excellence, disponible 24h sur 24, toute l’année, l’énergie géothermique présente de nombreux avantages non négligeables et propose ainsi des solutions durables à nos territoires.

>>En savoir plus sur les atouts de la géothermie

Les chiffres de la géothermie

un marché en développement, des professionnels qui se mobilisent

Exploitée dès le Moyen-Age en France, l’usage direct de la géothermie s’est développée en région parisienne dès 1969 avec le réseau de chaleur de Melun et compte aujourd’hui plus d’une trentaine de réseaux de chaleur en fonctionnement permettant d’apporter le chauffage à près de 200 000 logements ou équivalents. D’ici 2015, ce seront près de 200 000 foyers franciliens qui bénéficieront de la géothermie.

Via l’intermédiaire d’une pompe à chaleur, la géothermie représente en France une énergie encore peu développée au regard du nombre d’installations connues mais présente de nombreuses perspectives. En 2011, moins de 7 000 pompes à chaleur géothermiques de petite puissance ont été vendues (source AFPAC, chiffre 2012). Le contexte économique, le ralentissement des constructions neuves sont d’autant de facteurs expliquant cette faible croissance.

En usage direct, la géothermie de l'Ile de France se porte bien, avec plusieurs nouveaux réseaux ou réhabilitations chaque année.

>> En savoir plus sur la production d'énergie géothermique en France, en Europe et dans le monde

Cependant, la géothermie est, à n’en pas douter, une énergie qui sera de plus en plus présente dans le mix énergétique de demain pour notre chauffage.

>> En savoir plus sur les perspectives de développement

Concernant la production d’électricité et la production de chaleur pour process industriel, deux centrales se partagent la production actuelle française et plusieurs projets en cours viendront renforcer la capacité de production dans les années qui viennent.

Pour accompagner et porter son développement, les professionnels et acteurs de la filière se mobilisent : acteurs publics, organismes de recherche, associations de professionnels, pôles de compétitivité et notamment pour exporter leurs savoir-faire. Les connaissances acquises sur les systèmes géothermiques stimulés mais également sur les réseaux de chaleur sont autant d’atouts pour la filière française.

>> En savoir plus sur les atouts de la filière pour exporter son savoir-faire

En effet, de nombreux pays disposent de ressources géothermales déjà valorisées ou qu’ils souhaitent valoriser pour produire de l’électricité, du chauffage ou du froid.

>>En savoir plus sur les ressources françaises, européennes et mondiales en géothermie, les techniques d'exploitation et leurs usages

Etude de marché de la filière géothermique française en 2015 de l'AFPG

L'AFPG a publié en 2016 une étude de marché de la filière géothermique française en 2015.