Etape 2: les systèmes géothermiques

Choisir le système géothermique adapté à ses besoins

Echangeurs horizontaux, compacts, verticaux, géothermie sur nappe..., de nombreuses solutions existent pour répondre aux attentes de tous : découvrez-les !

Pour l'habitat individuel

Puits bioclimatique (canadien ou provençal)

Puits bioclimatique, également appelé puits canadien ou provençal

Avantage : préchauffage à coût très bas adapté à la maison individuelle possedant un terrain; bien adapté dans le cadre d'une construction

Inconvénient : adapté au préchauffage, ne permet pas d'être couplé à une pompe à chaleur en raison du débit d'air incompatible entre les deux systèmes

Pompe à chaleur géothermique sur échangeurs horizontaux

Pompe à chaleur sur échangeurs horizontaux

Avantage : investissement réduit, production possible de chauffage, eau chaude sanitaire et rafraîchissement ; bien adapté dans le cadre d'une construction

Inconvénient : nécessite un terrain d'une superficie équivalente ou supérieur à la superficie du bâtiment à chauffer, libre de construction et d'arbres à racines.

Pompe à chaleur géothermique sur échangeurs compacts (corbeilles)

Pompe à chaleur sur échangeurs compacts

Avantage : pas de cout de forage, emprise au sol de quelques mêtres carrés, production possible de chauffage, eau chaude sanitaire et rafraîchissement; adapté à la rénovation

Inconvénient : technologie émergente

Pompe à chaleur géothermique sur échangeurs verticaux (sondes)

Pompe à chaleur sur échangeurs verticaux, également appelés sondes géothermiques

Avantage : emprise au sol de quelques dizaines de centimètres carrés, système le plus performant, parfaitement adapté à la rénovation et aux bâtiments classés ou similaires

Inconvénient : coût de forage, soumis au code minier.

Pompe à chaleur géothermique sur aquifère ou eau libre

Pompe à chaleur sur aquifère ou eau libre

Avantage : rendement énergétique le plus performant

Inconvénient : dépendant des contraintes hydrogéologiques du site (disponibilité, et qualité), coût non négligeable de pompage et de traitemant de l'eau, soumis à la loi sur l'eau et au code minier.

Pompe à chaleur géothermique sur eau grise

Pompe à chaleur sur eaux grises

Avantage : réutilisation des calories perdues des eaux sanitaires (cuisine, salle de bains)

Inconvénient : compétences professionnelles émergentes

Pour l'habitat collectif et les bâtiments à usage tertiaire

Pompe à chaleur géothermique sur eaux usées ou eaux grises

Pompe à chaleur sur eaux usées ou grises

Avantage : pas de cout de forage, parfaitement adapté au contexte urbain.

Inconvénient : nécessite des canalisations permettant l'intégration d'échangeurs, situées à proximité avec un diamètre suffisant pour l'exploitation et un débit permanent suffisant.

Pompe à chaleur géothermique sur fondations thermoactives (pieux)

Pompe à chaleur sur fondations thermoactives, également appelées pieux géothermiques

Avantage : investissement limité car intégration complète aux fondations du bâtiment

Inconvénient : rendement énergétique limité

Pompe à chaleur géothermique sur aquifère ou eau libre

Pompe à chaleur sur aquifère ou eau libre

Avantage : rendement énergétique le plus performant

Inconvénient : dépendant des contraintes hydrogéologiques du site (disponibilité, et qualité), coût non négligeable de pompage et de traitemant de l'eau, soumis à la loi sur l'eau et au code minier.

Pompe à chaleur géothermique sur échangeurs verticaux (champs de sondes)

Pompe à chaleur sur champ de sondes

Avantage : rendement énergétique stable, rafraichissement gratuit et direct, maintenance réduite

Inconvénient : coût de forage non négligeable, soumis au code minier