Marchés et emplois de la géothermie

En juillet 2017, l'ADEME a publié, dans le numéro 54 du "Stratégie et études" de l'ADEME, un état des lieux des marchés et des emplois relatifs aux principales filières liées à l’amélioration de l’efficacité énergétique (transports et bâtiment résidentiel) et aux énergies renouvelables en France sur la période de 2006 à 2015, ainsi que les estimations provisoires pour 2016.

Points clefs

Entre 2009 et 2013, 297 projets de géothermie basse et très basse énergie ont été aidés par le Fonds Chaleur. Représentant un montant de 328 M€ d’investissement, ces projets devraient se traduire à terme par la production de 80 ktep de chaleur supplémentaire.

La réussite du projet de Soultz-sous-Forêts a permis de valider une nouvelle technologie pour l’exploitation de la géothermie haute énergie, qui ouvre des perspectives en France métropolitaine et à l’exportation.

La profession a accompli un important effort de structuration, alors que les mesures de simplification en cours d’adoption concernant la réglementation devraient permettre un décollage de la géothermie très basse énergie.

En 2013, les marchés liés à la réalisation des investissements et à la production d’énergie d’origine géothermique devraient représenter 156 M€ et 1 230 ETP en termes d’emploi. En ajoutant les marchés et les emplois liés aux pompes à chaleur destinées au marché domestique, on obtient un montant de 320 M€ de marché pour 2014 et 2 400 emplois.

Etude "Marchés et emplois liés à l'efficacité énergétique et aux EnR: situation 2012-2013 et perspectives à court terme

Etude ADEME de novembre 2014.

Les données concernant la géothermie sont présentées sur les fiches "2.6 Pompes à chaleur domestiques" et "2.7 Géothermie".
 

Tendances observées pour la géothermie 2011-2013

  • Investissements annuels (M€)
  • Valeur de l'énergie vendue
  • Emplois liés aux investissements
  • Emplois liés à la production d'énergie (ETP)