Pompe à chaleur sur échangeurs compacts

Echangeurs compacts © BRGM
Mise en place d'échangeurs compacts © BRGM
Travaux à la tarière pour la mise en place d'échangeurs compacts © BRGM
Prototype d'échangeurs compacts en cuivre, projet R&D BRGM © BRGM

Particularités

Ce système, déjà présent dans de nombreux pays frontaliers (Suisse, Allemagne), commence à se développer en France. Se présentant sous forme cylindrique ou conique, ces échangeurs constituent un intermédiaire intéressant entre les capteurs horizontaux et les capteurs verticaux. En effet, ne nécessitant pas de forage, les coûts d’investissement s’en trouvent réduits tout en permettant une installation sur une surface de terrain limitée.

Ce système s’installe jusqu'à 10 m de profondeur grâce à une tarière ou une pelleteuse .
Espacé de quelques mètres pour garantir un fonctionnement optimal, les corbeilles permettent un gain de surface d'environ 40% (selon nos confrères suisses) en comparaison des capteurs horizontaux.
Les chiffres des constructeurs et distributeurs français avancent des puissances de l’ordre de 2 à 7 kW par échangeur installé pour une emprise sur le sol allant de 30 à 150 cm de diamètre par échangeur. La puissance maximale des installations est de l'ordre de 12 KW.

Coûts d’installation et de fonctionnement

L'introduction récente de cette technique sur le marché français ne permet pas de disposer d’une évaluation des coûts d’installation et des coûts de fonctionnement.
Néanmoins, comme toute installation de géothermie, l'investissement comprend:

  • le coût des échangeurs, creusement et installation
  • le coût de la pompe à chaleur, son installation et raccordement aux échangeurs et au système de distribution dans l'habitat

Réglementation et principes à respecter

L’installation des capteurs compacts s’effectue à moins de 10 m de profondeur, l’installation n’est donc pas soumise à une déclaration dite "de sondage, ouvrage souterrain ou travail de fouille" auprès de la DREAL (ou DRIEE selon les régions).

Cependant, les échangeurs compacts doivent respecter certains principes de pose :

  • Pelouse, potager, massifs de fleurs et buissons peuvent cohabiter avec les échangeurs horizontaux. Cependant, les racines des arbres pouvant endommager les échangeurs, ils doivent être à plus de 2m de la surface occupée par les capteurs.
  • La surface au-dessus des échangeurs doit être perméable (pas de terrasse ou construction) et ne pas être traversée par des réseaux d'eau (risque de gel). Il est recommandé d'être à 3m des réseaux hydrauliques et à 1,5 m de distance des autres réseaux.
  • Un sol rocheux est moins favorable qu'un sol meuble.
  • Lorsque le forage a lieu dans un perimètre de protection d'un captage d'eau potable (zone AEP), l'impact environnemental est jugé élevé par l'ANSES en raison du risque de fuite du fluide caloporteur. L'utilisation d'un mélange d'eau/propylène glycol non adjuvanté ou de fluides caloporteurs inscrits sur la liste "A" est fortement recommandé par l'ANSES. Consulter le rapport "Dispositifs d’exploitation d’énergies renouvelables dans les périmètres de protection des captages d’eau destinée à la consommation humaine " de juillet 2011.

Attention, la réglementation évolue...

Les changements envisagés sont importants et, dans cette période charnière (réorganisation des services de l’Etat), il est recommandé aux maîtres d’ouvrage de se rapprocher des services locaux (départementaux et régionaux) en charge de l’instruction des dossiers de déclaration et d'autorisation : DDT et DREAL.

AGIR ! Les conseils de l'ADEME pour installer une pompe à chaleur

Quand le sol, l’eau ou l’air chauffent la maison ou produisent l’eau chaude. L’ADEME encourage le choix des pompes à chaleur les plus performantes, quelle que soit la technologie, en insistant en particulier sur la qualité de mise en oeuvre du système complet (capteur, pompe à chaleur, émetteur de chaleur).

Retrouver tous leurs conseils (pdf - 1,72Mo)

Combien coûte une opération de géothermie ?

L'association des professionnels de la géothermie (AFPG) a publié au printemps 2014 une étude sur les coûts de la géothermie très basse énergie.

Son objectif est de poser des bases financières auxquelles pourront se référer les acteurs d’un projet géothermique pour le chauffage, le rafraîchissement et la production d’eau chaude sanitaire.

Une synthèse est aussi disponible : elle permet de faire connaître la géothermie auprès des maîtres d’ouvrages et de donner des ordres de grandeur économiques.

Source : AFPG

Trouvez un professionnel qualifié

Pour identifier les professionnels compétents en matière de travaux de géothermie, vous pouvez vous fier à la mention RGE (reconnu garant de l'environnement) délivrée par des organismes accrédités et conventionnés avec l’État.

Cette mention concerne les entreprises vous permettant de réaliser un projet de géothermie: installateur de pompe à chaleur et foreur.

Le site web Rénovation Info Service vous permet de trouver rapidement un professionnel RGE proche de chez vous grace à son annuaire en ligne de professionnels RGE. Il comporte aussi un annuaire inversé qui permet de savoir dans quel domaine une entreprise est compétente ou de vérifier ses qualifications.

Et n'oubliez pas, les conseillers des points Rénovation Info Service sont à votre disposition gratuitement afin de vous guider dans votre projet de rénovation ! Retrouvez les coordonnées du Point Info Service le plus proche de chez vous sur l'annuaire du site Renovation Info Service.