La production d'énergie géothermique en France

Voici les chiffres de 2011 et le développement attendu pour 2020 (source : AFPG - La géothermie en France - Etude du marché en 2011).

Pour des chiffres plus récents, lire également l'étude de marché de la filière géothermique française en 2015 de l'AFPG.

La production d'énergie géothermique assistée par pompe à chaleur

Appelée également « très basse énergie », en 2011, c’est  :

  • Puissance totale installée : 1 850 MWth (54 % sur aquifères superficiels, 46 % par échangeurs fermés)
  • Assure le chauffage de 275 000 logements ou équivalents
  • Pour l’habitat individuel : 590 MWth de puissance installée (13,5 % sur aquifères superficiels, 86,5 % par échangeurs fermés)
  • Pour le bâtiment à usage collectif ou tertiaire : 1 260 MWth installée (73 % sur aquifères superficiels, 27 % par échangeurs fermés)
  • Une croissance annuelle du nombre d’installations de 7 % environ grâce au soutien du Fonds Chaleur de l’ADEME
  • Un chiffre d’affaire supérieur à 385 millions d’euros
  • 170 entreprises de forages en France dont une dizaine spécialisée en géothermie.

La production d'énergie géothermique pour un usage direct

Appelée également « basse énergie », en 2011, c’est :

  • Puissance totale installée : 391 MWth
  • Production 2011 : 1 368 800 MWh dont 1 143 000 MWh en Ile-de-France
  • Assure le chauffage et la production d’eau chaude de 500 000 habitants
  • 63 opérations en France dont 34 en Ile-de-France.

Zones prometteuses : Gironde, pied des Pyrénées, couloir rhodanien, Limagne, Bresse.

 

Production d’électricité et de chaleur pour process industriel

En 2011, la géothermie "haute énergie", c'est :

Bouillante (Guadeloupe) :

  • Température du fluide : 250-260 °C, système géothermique conventionnel
  • 3 puits de 1 000 m de profondeur produisant 122 tonnes par heure de vapeur haute pression + 455 tonnes par heure d’eau séparée soit 576 tonnes par heure de fluide total
  • Réinjection partielle du fluide dans le réservoir
  • Permet de couvrir 7 à 8 % des consommations électriques de la Guadeloupe
  • Puissance installée : 15 MWe réparti en 2 tranches :
    • Bouillante 1 à une puissance installée de 4 MWe et a émis ses premiers mégawatts sur le réseau électrique en 1986
    • Bouillante 2 à une puissance installée de 11 MWe et est raccordé au réseau en 2005
    • Projet en cours pour développer le champ.

Soultz-Sous-Forêts (Alsace) :

  • la centrale pilote
    • Température du fluide : 200 °C, système géothermique stimulés
    • 3 puits de 5 000 m de profondeur (2 puits de production et 1 puits de réinjection)
    • Débit de 126 tonnes de fluide par heure
    • 20 années de recherche scientifique ; 80 millions d’euros d’investissement dans ce pilote scientifique
    • 1997 : 1ère circulation mondiale de fluide entre 2 puits distants de 450 mètres, à 3500 mètres de profondeur. Température d’arrivée en surface de 142 °C
    • 2008 : production des premiers mégawatts du pilote scientifique
  • la centrale industrielle
    • 2014 : réalisation des forages du projet Ecogi, projet industriel développé grâce au retour d’expériences directement acquis à Soultz-Sous-Forêts
    • 2016 : inauguration officielle de la centrale

Hatten-Rittorshoffen (Alsace) :

  • première centrale de géothermie profonde au monde à vocation industrielle qui utilise la technologie EGS (Enhanced geothermal system), mise en place dans le cadre du projet "Roquette" et inaugurée en juin 2016
  • production de vapeur et d'eau chaude pour fournir de la chaleur à l'usine Roquette Frères, située à Beinheim, à 15 kilomètres de la centrale
  • projet porté par le consortium ECOGI (Roquette Frères, Electricité de Strasbourg et la Caisse des dépots et consignations)
  • puissance : 24 MW thermiques
  • température du fluide : 170 °C
  • 2 puits à 2 500 et 2 600 mètres
  • 13 permis exclusifs de recherches accordés entre 2009 et 2014
  • remplace 16 000 tonnes d'énergies fossiles consommées chaque année, soit une réduction de 39 000 tonnes d'émissions de CO2 par an.

Et demain, ce sera ...

  • consulter la liste des titres miniers de "gîtes géothermiques de haute température" (permis, demandes de permis et titres d’exploitation) publiée chaque année (mise à jour au 1er janvier et au 1er juillet) par le ministère en charge de l'énergie dans la rubrique "Instruction des titres miniers haute température" de son site web.

>> Allez plus loin pour mieux comprendre les perspectives de développement de la géothermie

Les objectifs de la filière à l'horizon 2020

  • Pompes à chaleur géothermiques individuelles : 600 ktep
  • Géothermie intermédiaire (champs de sondes, pompes à chaleur sur nappe pour les bâtiments collectifs et à usage tertiaire, fondations thermoactives,etc...): 250 ktep
  • Géothermie profonde (réseaux de chaleur) : 500 ktep
  • Géothermie électrique : 80 MWe.

 >> Allez plus loin sur tous les objectifs fixés