Principe de pompe à chaleur sur échangeurs verticaux

-A A +A

Ce système exploite par échange la chaleur souterraine du sous-sol à des profondeurs supérieurs aux autres echangeurs superficiels. Au-delà de 100 m, une autorisation administrative est requise; ainsi, généralement, leur profondeur n'excède pas cette limite. Les sondes ne nécessitent pas la mobilisation d’un aquifère et sont donc applicables pratiquement partout.

Ces capteurs enterrés verticaux sont parcourus par un liquide antigel, mis en mouvement par une pompe de circulation.
L’atout de cette technique est de n’avoir qu’une très faible emprise sur le sol. En effet, un forage de sonde représente une ouverture du sous-sol de moins de 20 cm de diamètre pouvant ainsi être réalisé partout où une foreuse peut accéder. Le dimensionnement des capteurs s’effectue en mode chaud sur la base d’une puissance soutirée au sous-sol de l’ordre de 45 W/ml (puissance source froide de la pompe à chaleur).

Année : 
2015
Type d'image : 
Illustration
Orientation : 
Portrait
Visage : 
Sans
Résolution (dpi) : 
300
Largeur (px) : 
1 772
Hauteur (px) : 
2 342

Télécharger

Les illustrations mises en ligne sur ce site sont, sauf mention particulière, la propriété de l'ADEME et du BRGM.

Ces illustrations sont mises à disposition gratuitement par l'ADEME et le BRGM et leur utilisation est strictement réservée à un usage particulier, ou professionnel à des fins illustratives pour la conception de présentations effectuées à des fins pédagogiques ou informationnelles.

Toute autre utilisation commerciale et/ou publicitaire est formellement interdite. Les illustrations utilisées devront être accompagnées de la mention "© geothermie-perspectives.fr, ADEME-BRGM".

Ces illustrations ne peuvent être revendues, modifiées ou utilisées dans un cadre différent de celui indiqué ci-dessus.

En cochant cette case, j'accepte et je reconnais avoir pris connaissance des Conditions Générales d'Utilisation.